AU FIL DES JOURS, LA RESINE _CONCLUSION

On m'a déjà demandé "D'où vient ta passion pour la résine ?"
En réalité , j'avoue ne pas beaucoup aimer la résine elle-même , c'est poisseux, ça sent mauvais, elle engendre pas mal de galères, et le résultat n'est pas garanti du tout ! C'est en fait une de mes rares sources de stress dans mon travail de créatrice.
Mais c'est un formidable moyen de mettre en beauté la nature ! Un médium extra qui se fait oublier pour laisser la vedette au végétal qu'il sublime. Elle transforme une fleur ou une feuille fragile en bijou d'exception. Elle nous permet de porter un morceau de nature sur nous en le protégeant durablement.
Et tout ça n'est pas rien.

Grâce à cette série d'articles vous avez pu découvrir les coulisses de la création de mes végétaux résinés. Vous avez constaté la difficulté de la tâche et pu apprécier, j'espère, la qualité de la réalisation.

Moi, de mon côté ça m'a permis d'y voir plus clair, de mieux analyser mes pratiques et surtout de mieux évaluer le coût de fabrication de mes bijoux végétaux. (J'aimerais que mes créations soient à portée de toute les bourses, je fais au mieux pour cela mais il faut reconnaître que pratiquer des prix trop bas serait dévaloriser mon travail. grâce au chiffrage précis pratiqué au cours de la préparation de ces articles je peux mieux me fixer un juste plancher).

Merci à ceux qui ont lu patiemment mes articles au fil des jours.
Si vous avez loupé ça , voici un condensé :

L'ATELIER : 
 
Là , ça vous permet de constater que le masque à gaz me va très bien !

Changement de décor : l'établi du garage.


Ma mini-perceuse pour réparer les défauts. Et bien sûr aussi pour percer le trou d'accroche.
On se croirait chez le dentiste avec les têtes interchangeables au bout du "tuyau". Il y a même une roulette !


LES CONTRETEMPS ET GALÈRES : 

Mais quelle joie de voir émerger de superbes pendentifs , voilà mon préféré dans cette série :
Mais il y en a 35 autres.


LES ETAPES DE RESINAGE :  
 Le lot de départ :
18 feuilles (ginkgo, lierre, vigne vierge, érable, rosier, laurier)
13 fleurs (pensées, roses, anémones, bougainvillées)
13 pétales (rose, anémone, althéa, pensée, bougainvillée).
mais j'ai rajouté une pensée et deux pétales après
Donc au total 47 végétaux.

La résine : 
Résine professionnelle époxi bi-composant (marine)

L'inconnue : combien en restera-t-il à l'arrivée? Combien seront cassées au cours des manipulations ? Combien seront gâchées par des coulées de résine ? Combien réagiront mal à la résine? etc.. .
Mais surtout combien se retrouveront magnifiés, prêts à être montés en collier ou boucles d'oreilles?

Jour 1 et Jour 2 voir _jour 1  __jour 1 (bis)   _jour 2
1h et 20mn pour la première couche +1h 15mn pour la deuxième
-2 végétaux (ratés dans une polymérisation intempestive). 

Jour 3    voir __J3  
Réparations : Meulage, ponçage des coulures de résine.
+ 56 mn 
- 1 feuille (cassée)
Jour 4   voir ___J4
troisième couche de résine terminée 
+1h et 54 mn
-Trois feuilles dont la résine s'est décollée.


Jour 5, Jour 6, Jour 7:
Chaque jour des végétaux sortent du lot, je résine à nouveau les autres 
   
J5    + 1h 29mn   voir ____J5
J6     + 58mn   Voir ___J6
J7     + 42 mn    Voir ___J7
- 1 rose jetée (pas assez jolie)

Jour 8 voir __J8
5 végétaux de plus, quelques gaffes et réparations ,
dernière couche pour les 7 végétaux qui restentJ8      +58mn 
Jour 9 voir J9 
Les 5 derniers végétaux sont finis !
Retour dans l’atelier du garage avec la mini perceuse pour percer les trous d'accroche d'une trentaine de végétaux que je n'avais pas encore percés.
Jour 9 : + 9 mn

Mais c'est pas tout :
J 10 
Dernière étape : la cuisson
Tout va bien pour les fleurs... mais 2 feuilles cloquent à la cuisson.

Dernier jour :
+ 5 mn
- 2 feuilles
Voir J 10


Bilan : 10h04
3 à 7 couches de résine selon les végétaux. 
36 végétaux réussis (à confirmer : 4 sont pas top)
11 végétaux jetés
3/4 de litre de résine, 37 gants,  12 petites cuillères, autant de pots ou bocaux, 1 rouleau et demi de sopalin...
voir  Jour1Jour1(bis), Jour2Jour3, jour4, jour5jour6jour7jour 8jour 9., jour 10

Je rappelle que le temps comptabilisé est seulement celui des étapes de résine. Je n'ai pas compté la récolte des végétaux, ni le tri , ni la mise sous presse, ni les vérifications et les tris en cours de séchage, ni le tri après séchage, ni le rangement dans des tiroirs en attendant d'être utilisé... ni bien sûr les photos.

Et maintenant il reste à faire les montages, puis les photos pour la vente en ligne.



Commentaires

  1. Bonsoir.
    Je suis Féernandine/Corinne.
    C'est un article très intéressant j'ai l'impression que j'aurai pu l'écrire puisque j'utilise aussi les résines pour mes cartilages et nageoires de poissons. C'est intéressant parce que ça me conforte dans mon idée pour les prix, parfois j'ai envie de les baisser mais en effet ce serait nier le temps passé et surtout l'aspect création, originalité, pièce unique. Lors d'une expo cet été où j'ai vraiment très bien venu je me suis aperçue que lorsque les gens aiment et reconnaissent le travail, ils achètent sans rechigner.
    J'avais créé un blog pour mes créations, je l'ai laissé tomber et bien je vais y remettre les mains. L'adresse du blog qui va apparaître dans mon commentaire est celle de mon blog plus général. Merci.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  2. Merci Corinne.
    Je vais aller faire un tour sur L'arbre aux bulles de rêve dès que j'aurai le temps. Mais à mon avis il ne faut pas lâcher l'idée du blog plus spécifique pour vous étonnantes créations.

    RépondreSupprimer
  3. Quelques mois après je me rends compte que 4 ne sont toujours pas montés en bijoux car pas assez réussis à mon goût.
    Donc 32 végétaux réussis pour 15 jetés ou en sursis.
    On tombe donc à 2/3 de réussite.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

DIY : Teintures naturelles aux plantes 100% récup

Astuce : comment rendre vos coquillages flambants neufs

Vous cherchez un site pour acheter Français ? Pour vendre vos créations françaises ?