28/09/2015

Nouveautés Chez Haliotis Créations : des dreamcatchers plaqués or ou argent

J'ai déniché de superbes "toiles" de dreamcatchers plaquées or et plaquées argent.
J'y monte mes plus belles plumes pour des bijoux vraiment très classe .
La "toile" est grande : environ 5 cm et chaque pendentif mesure au total (toile+plumes) de 12 à 17 cm.

plaqué or : 44€
plaqué argent : 34€

Je précise que toutes les plumes sont récoltées de manière éthique . 
Voir à gauche "LES COULISSES DE LA CREATION : Les plumes "



24/09/2015

L'invitée du mois : Marie avec AFRIKADES

Après la trêve estivale, voici le retour des invités mensuels sur le blog.



Ce mois-ci c'est Marie l'invitée d'Haliotis:

Marie est une grande voyageuse ,elle a vécu longtemps en Afrique et y retourne très fréquemment.
Au cours des années passées au Niger elle s'est passionnée pour une cause : permettre la scolarisation des enfants (elle s'est même essayée à l'alphabétisation des adultes de son entourage).





Elle s'est donc lancée dans le projet de financer la scolarité d'enfants nigériens tout en faisant travailler des artisans locaux. De là est née la marque Afrikades.

De retour en France près de Montpelier, elle a bien sûr prolongé son action avec ses artisans partenaires et continue à scolariser les enfants.

Ses créations sont métissées : entre Provence et Afrique. Vous pourrez les découvrir dans sa boutique sur A Little Market.

Afrikades : des colliers ethnique utilisant des perles et autres éléments issus de l'artisanat africain.
Afrikades : des sacs, trousses, nappes, ... mêlant harmonieusement tissus africains et provençaux. 

Elle vend aussi dans son autre boutique sur A Little Mercerie :
- des tissus africains (pagnes et coupons wax) et des fournitures pour bijoux (perles de pâte de verre, pendentifs touaregs... )
 


J'ai fait mes premières expos avec Marie et au fil des années j'ai "accumulé" ses sacs et pochettes (je n'ai pas tout mis sur la photo !). Ils sont devenus mes incontournables pour transporter mes créations.*
Les petites pochettes sont parfaites pour ranger mes bijoux et la grande valise pour transporter les pochettes. 
Incontournables aussi les coussins qui décorent mon salon. Quand j'essaie les remplacer, ils réapparaissent sur le canapé au bout de quelques semaines!

La boutique Afrikades sur A Little Market (créations : accessoires et bijoux)
La boutique Afrikades sur A Little Mercerie (pagnes et perles) 
Sur le blog d'Afrikades vous pourrez découvrir les artisans : Adamou l'artisan tailleur, Hamsatou la couturière, Issa l'artisan teinturier, Kossiwa qui monte des colliers, et Moussa l'artisan graveur touareg.

* je précise : les invités sont invités c'est à dire qu'ils ne paient rien en échange. Et quand je met une photo d'une (ou plusieurs) création je ne l'ai pas reçue en cadeau pour la parution de l'article. 

Visiteur (teuse) n'hésite pas à commenter , c'est plus sympa si le blog est un peu vivant ! 

18/09/2015

DIY dreamcatchers (récup)

Des dreamcatchers 100% récup (ou presque) ça vous dit ?



J'ai voulu recycler de vieux napperons et de vieux fils à broder retrouvés dans une malle de la maison familiale en corse, j'ai eu l'idée d'en faire deux attrape-rêves. Le challenge a été d'utiliser uniquement des matériaux trouvés sur place: dans les vielles malles (fils, napperons, boutons de nacre), dans le garage (tuyau d'arrosage automatique) et dans la nature environnante (plumes).

Défi réussi ! Ces deux attrape-rêves faits maison trônent maintenant dans les chambres de la maison.

Du coup j'en ai fait deux autres pour chez moi  avec les mêmes napperons et fils mais la plus part des plumes et perles proviennent des rebuts de mes créations de bijoux ou de bijoux démontés.

A part un peu de fil (plus solide que les vieux fils récupérés) et quelques perles , le reste est donc 100% récup.

Voilà donc un DIY écolo :


Matériel : 
- Un napperon entier ou une rosace décousue
- du fil à broder ou autre fil  
- du fil solide 
- du tuyau très fin (pour arrosage automatique)
- des perles, des boutons anciens etc...
- éventuellement un coquillage (pour le centre de la toile)
- des plumes  
- des ciseaux, de la colle, des aiguilles adaptées au fil, des petits crochets (ça peut servir pour passer le fil)


Commencez par choisir un napperon ou une rosace, et découpez une longueur de tuyau un peu supérieure à la circonférence du napperon. 

Il faut maintenant fermer le tuyau : découpez un tout petit bout du même tuyau , il servira de connecteur. Fendez le petit bout sur toute sa longueur. Roulez-le comme une cigarette pour le rendre assez fin pour qu'il passe à l'intérieur du tuyau. enfoncez bien les deux côtés jusqu'à ce que les deux bouts du tuyau se touchent.
On va maintenant habiller le tuyau avec du fil. 
Si le fil est du type fil à broder à plusieurs brins utilisez le tel quel , sinon, vous avez intérêt à doubler ou quadrupler votre fil. Ça demande un peu de préparation mais ça sera plus rapide pour couvrir tout le tuyau. Attention il faut une très grande longueur. J'ai mesuré le bleu : le cercle fait une quinzaine de centimètres de diamètre et j'ai utilisé environ 40 mètres de fil. 
C'est une étape un peu longue : j'ai mis environ une heure pour recouvrir tout le tuyau bleu (et alors je ne vous dis pas le temps pour le gros !!!!)
Servez vous de la petite fente au niveau de la jonction pour coincer le nœud du fil. Si votre bobine est insuffisante il va falloir faire une jonction , dans ce cas j'essaie qu'elle ne se voie pas ou peu :
- si le fil est double il suffit de passer le nouveau fil dans la boucle du premier, c'est fastoche.
- sinon il faut faire un  nœud discret puis cacher  les brins en les prenant dans les tours. 
Quand tout le tuyau est recouvert il faut nouer solidement et ouf ça y est le plus dur est fait !
(Plus bas , une solution plus rapide : entourer de tissus, c'est plus bien plus rapide que le fil, 5 minutes suffisent pur tout recouvrir).


Maintenant positionnez le napperon avec des pinces à linge pour bien le centrer. 
Choisissez un fil très solide car il va y avoir des tensions. Avec une aiguille (ou un crochet très fin) passez simplement le fil dans le napperon et autour du tuyau. 
Enlevez les pinces à linge au fur et à mesure. 
Nouez à la fin au même endroit que le fil d'habillage. 
A la fin il faudra repositionner un peu pour centrer parfaitement le napperon et que le cercle reprenne bien sa forme. 

Votre toile est finie, il n'y a plus qu'à un coudre au centre un petit coquillage, un joli bouton ou une perle.

Pour accrocher les plumes j'utilise le même fil que l'habillage et/ou le maintien de la toile. Parfois je le tresse pour qu'il soit plus épais, parfois pas, c'est selon la taille de la toile et des plumes et selon l'effet voulu. 

Pour que les plumes tiennent il suffit de faire un nœud très serré. On peut laisser comme ça ou ajouter une perle ou entourer le bout de la plume avec le fil pour que ce soit plus joli. 

Si on met une perle , en plus d'apporter une touche de couleur ça permet de cacher le bout de la plume et le bout du fil (on les fait passer dans la perle et on coupe à ras). 

J'assure les nœuds avec un point de colle.
Je colle aussi les perles pour qu'elles ne descendent pas sur les plumes. 

S'il n'y a pas de perle pour cacher le bout du fil : je fais le nœud au dos du dreamcatcher et je met un point de colle pour qu'il ne tourne pas (photo de droite). 
Pour que le fil tournicoté sur le bout de la plume tienne bien : 
Je noue le fil, puis je met un point de colle sur la plume, et j'entoure de nombreuses fois  le fil. 
Voilà sur cette base là on peut faire des dreamcatchers simples ou multiples, petits ou gros avec des plumes disposées en rang ou en bouquet etc... à vous d'imaginer le votre.


Variante dreamcatcher simple  mais bôôô  Celui-là il est pour ma chambre alors je me suis permis des perles en turquoise véritable (récupérées sur un vieux collier).
Habillage fil satiné, plumes de perroquet et de pintade,perles turquoises.

Variante avec un gros napperon  d'environ 30 cm.
Pas de perles mais des boutons anciens. Un bouton de nacre au centre.
Une très grosse plume (milan) et des plumes de perdrix trouvées dans la nature.


Variante  dreamcatcher multiple :
On peut prendre deux rosaces plus petites
et recommencer toutes les étapes de la même façon,
on accrochera les deux petits dreamcatchers au gros. 


Variante  Habillage en tissu 
Celui-là c'est pour le canapé du salon. Oui sur le canapé aussi on a besoin de faire de beaux rêves.
Le tissu vient d'une robe que j'ai raccourci.
Pour aller beaucoup plus vite dans l'habillage on peut prendre du tissu.
Ca peut être un imprimé coloré, un ruban satiné etc... on peut imaginer tous les styles. 
5 minutes montre en main pour l'habillage du cercle de 15 cm de diamètre ! 

J'ai teinté le dernier napperon avec une teinture naturelle faite maison aussi (et récup bien sûr) : du curcuma .
Je mettrai bientôt le DIY pour fabriquer des teintures végétales. 

10/09/2015

Mes recettes de rentrée : configelée de raisin

Après la confiture de figues (voir ) voici ma confiture de raisin, toujours avec les fruits du jardin.

J'ai utilisé un raisin un peu spécial venant de mon village en corse qui s'appelle l'uva-fraula traduction "le raisin-fraise" car il a un goût très particulier qui rappelle un peu la fraise. Il est très sucré à peu près comme un raisin muscat. Donc avec un muscat vous pouvez utiliser mes proportions de sucre/fruit. Avec un raisin au goût moins sucré vous pouvez augmenter un peu le sucre.

Comme mes autres confitures , elle est allégée en sucre, recentrée sur le goût du fruit. (Ce coup-ci j'ai délaissé mon habituel sucre complet mascobado, il me semblait qu'il fallait un goût plus fin pour cette confiture de raisin, j'ai mis du sucre blond bio et un peu de miel bio.)

La texture est à mi-chemin entre la confiture et la gelée, si on la cuit bien elle ne coule pas.


Confiture de raisin "configelée"
  • 1 kg de raisin 
  • 300 g de sucre blond
  • une cuillère de miel 
  • Une balance de cuisine
  • Une grande casserole
  • Une passoire à très gros trou (ou un presse-purée avec la grille à très gros trou)
  • Une grande cuillère
  • Une écumoire
  • Un pilon
  • un récipient quelconque
  • Des bocaux à vis (de récup)

1 - Laver puis égrainer les grappes de raisin.


- Mettre les raisins et le sucre dans une grande casserole à feu doux, écraser rapidement les raisins avec un pilon (pour commencer à séparer  pulpe pépins et peau) . 

3 - Les raisins vont rapidement rendre du jus et se ramollir. Cuire environ 10 à 15 minutes. 


4 - Retirer les pépins et la peau, RECUPERER LA PULPE ET LE JUS :
Selon le raisin utilisé vous pourrez tout simplement les ramasser à la surface avec une écumoire. Avec le mien ça ne marchait pas , j'ai utilisé une passoire à très gros trous: pour retenir les pépins et la peau tout en laissant passer un maximum de pulpe (il ne s'agit pas de faire de la gelée). Bien écraser avec un ustensile un peu large , par exemple l'écumoire.  Si vous avez un presse-purée ça doit faire l'affaire avec la grille à très gros trous. 

Voilà la confiture en fin de cuisson.
5 - Remettre la pulpe et le jus sur le feu et refaire cuire  au moins 10 mn jusqu'à ce que ça mousse. Il faut vérifier la consistance* puis refaire éventuellement un peu cuire. 
Au dernier moment , rajouter le miel (pas avant pour ne pas perdre les qualités du miel en le cuisant. 
C'est la petite touche finale qui va nuancer un peu le goût.



6- Verser tant que c'est très chaud dans des bocaux à vis stérilisés**. Retourner immédiatement les bocaux et laisser refroidir. Pour plus de sécurité si vous voulez la conserver longtemps : utilisez des bocaux à caoutchouc et stérilisez "à l'ancienne"***. 





Et voilà, bon appétit !







* Pour tester la consistance
** Pour la stérilisation des bocaux
et pour quelques autres astuces :


Si vous avez testé , si vous connaissez une autre bonne recette,si vous avez des questions ...n'hésitez pas à commenter !!!


02/09/2015

Mes recettes de rentrée : confitures de figues


Avec les figuiers des jardins chargés de fruits me voilà en plein dans les expérimentations de recettes de confitures de figues. Je créé mes propres recettes car :

- Je voulais des recettes avec moins de sucre que celle que j'ai utilisée par le passé. Pour que ce soit plus léger et meilleur pour la santé.
Quand on regarde les recettes c'est souvent moitié-moitié, je trouve que c'est énorme, surtout pour des fruits très sucrés comme la figue.

- Et puis je voulais absolument mettre mon sucre complet dont je ne peux plus me passer.

J'ai longuement cherché sur le net, beaucoup de 50/50, toujours du sucre blanc ... mais finalement j'ai découvert d'une part qu'on peut mettre 1/4 de sucre par rapport au poids de fruits, d'autre part qu'on peut utiliser le sucre complet. Donc je me suis dit vas-y : 1/4 de sucre mascobado et basta !
Essai réussi du premier coup tellement c'est simple.


Petites précisions sur le sucre complet  muscovado:
J'utilise du sucre "mascobado" de la marque artisans du monde (que je trouve à Toutnat notre groupement d'achat bio et équitable).  Le muscovado (ou mascobado) est du sucre complet issu de la cane à sucre. Le jus extrait ne subit aucun raffinage. Il est brun, grossier et très irrégulier, un peu poisseux. à voir comme ça on ne se doute pas que c'est si délicieux ! Il est très parfumé avec un petit goût de caramel. C'est un produit naturel, plein d'oligo-éléments et pas seulement un concentré de calories.

Lorsqu'on prend l'habitude de ce sucre, difficile de revenir au sucre blanc si fade en goût. J'en met dans les gâteaux, les sirops, le bol de chocolat du matin etc... même à l'école on cuisine avec ça : un simple gâteau au yaourt nature devient super parfumé, les gamins se régalent et tout le monde nous demande qu'est-ce qu'on a mis dedans.



Confiture de figues minimaliste:
  • 1 kg de figues blanches (ou noires ?)
  • 250 g de sucre complet
  • le jus d'un demi-citron
  • Une balance de cuisine
  • Une grande casserole
  • Un presse agrumes
  • Une grande cuillère
  • Un couteau
  • Des bocaux à vis (de récup)


1 - Laver les figues, enlever éventuellement le pédoncule, On peut les couper en deux ou en quartier, ou pas. 

2 - Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole à feu doux, remuer. Les figues vont rapidement rendre du jus et se ramollir. cuire environ 15 ou 20 minutes jusqu'à ce que les figues deviennent kaki. Il faut vérifier la consistance* puis refaire éventuellement un peu cuire. 
Voilà la confiture en fin de cuisson.
3- Verser tant que c'est très chaud dans des bocaux à vis stérilisés**. Retourner immédiatement les bocaux et laisser refroidir. Pour plus de sécurité si vous voulez la conserver longtemps : utilisez des bocaux à caoutchouc et stérilisez "à l'ancienne"***. 


Et voilà, simplissime !

Tout le monde l'a trouvée très bonne en tartine ou avec le fromage corse. 
Ça ne fat pas du tout compote , c'est bien de la confiture très légère mais au goût bien sucré, juste comme il faut , parfait pour accompagner le fromage corse.



Confiture de figues caramélisées aux épices.
Ce coup-ci je l'ai faite avec des figues noires .
Les ingrédients et proportions sont les mêmes mais j'ajoute des épices et je ne coupe pas les figues.

  • 1 kg de figues noires
  • 250 g de sucre complet
  • le jus d'un demi-citron
  • un bâton de cannelle
  • une gousse de vanille 
  • un clou de girofle
  • une pincée de muscade
  • les graines de quatre cosses de cardamone
  • quelques petits bouts de gingembre
  • quelques morceaux d'écorce de citron non traité
  • Une balance de cuisine
  • Une grande casserole
  • Un presse agrumes
  • Une grande cuillère
  • Un couteau
  • Une boule à thé
  • Des bocaux à vis (de récup)
  1. Laver les figues et couper le pédoncule s'il est dur. Piquer les figues plusieurs fois avec un couteau pointu. 
  2. Mettre les figues entières dans une casserole avec le sucre, la gousse de vanille fendue en deux le bâton de cannelle et la muscade râpée.
  3. Mettre les autres épices et condiments dans une boule à thé pour pouvoir les retirer à la fin.
  4. Remuer souvent mais délicatement pour ne pas casser les figues. Si les figues ne rendent pas de jus suffisamment vite ,ajouter un peu d'eau pour que ça n'attrape pas. 
  5. Cuire 15 à 20 minutes. (voir l'astuce plus bas*). Prolonger légèrement au delà d'une confiture normale : le jus doit commencer à caraméliser très légèrement, mais l'intérieur des figues doit être normal.. 
  6. Mettre dans des bocaux stérilisés**, visser et retourner les bocaux. 

MMMMMMM celle là je la verrai bien avec le foie gras à Noël. C'est presque dommage (mais très bon) de la tartiner tout simplement . 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
* Astuce pour savoir si la confiture a la bonne consistance : 
Refroidir une assiette au frigo ou au congélateur. Déposer un peu de confiture chaude sur l'assiette, elle aura tout de suite la consistance définitive de votre confiture froide. Et vous saurez  s'il faut cuire encore un peu ou pas. 

**Astuces pour stériliser les bocaux vides :
- Le plus simple : faire bouillir 10 mn . Mais si vous avez l'eau très calcaire comme chez moi ils ressortent de là tout blancs c'est beark!
- Les mettre au four thermostat 5 ou 6 pendant 10 mn. ne pas mettre les couvercles en métal ! Et il paraît que ce n'est pas bon non plus pour les bocaux à levier style le parfait 
- À la cocotte minute dans le panier vapeur.  5  mn.  Laisser refroidir.  Je fais toujours comme ça maintenant.  

*** Pour stériliser à l'ancienne :

Utiliser des bocaux à caoutchouc. Remplir à 2 cm du bord, fermer, placer dans une grande cocote ou un stérilisateur, couvrir d'eau, porter à ébullition  15 à 20 mn. voir un article sur la stérilisation des bocaux. et un autre ici. 

Astuce pour enlever les étiquettes des bocaux de récup :
Faire bouillir de l'eau. Remplir le bocal d'eau bouillante, fermer le bocal et attendre quelques instants pour que le verre chauffe et que ça fasse fondre la colle au contact du verre. Ensuite, selon la colle on soulève un coin de l'étiquette et ça vient tout seul, ou alors on fait comme d'habitude : on gratte avec un couteau, les ongles etc...mais c'est  beaucoup plus facile que d'habitude. 
Attention le bocal ne pourra pas être manipulé à mains nues. 

Pour de jolies étiquettes perso : acheter des planches A4 d'étiquettes vierges il y a plusieurs format les miennes font 70 mm x 30 mm. Ouvrir un document word, mettre toutes les marges à zéro. Y insérer un tableau dont les cases auront exactement les mêmes dimensions que les étiquettes et le même nombre d'étiquettes que sur la planche A4. Inscrire ce que vous voulez dans les cases , insérez ou pas des images. Et imprimer (en ignorant l'avertissement comme quoi les marges sont trop petites).