19/02/2017

BIENVENUE

Si vous aimez profiter de la nature sous toutes ses formes ce blog est pour vous. 


Tous les samedis : des tutos, des astuces, des coups de coeurs, et de temps en temps une créatrice(teur) invité. 
Tous les articles tourneront  autour de mes  thèmes de prédilection : la nature, la mer, le respect de la planète, la photo, la création...
Ils sont regroupés dans l'onglet  LE BLOG




Voir l'onglet A PROPOS pour en savoir plus.



N'hésitez pas à commenter, j'aimerais que ce blog devienne convivial et interactif !

Abonnez-vous pour recevoir les nouveaux articles dans votre boite mail. Ca se passe juste là à gauche dans la case "Suivre par e-mail".
Si vous êtes sur smartphone: affichez la version Web elle est plus complète. 



Haliotis c'est aussi une marque de bijoux atypiques,  pour les découvrir cliquez ici ou alors sur l'onglet BOUTIQUE en haut.
Vous y trouverez des bijoux d'exception végétaux oursins, coquillages, plumes, etc












Manger de saison et local. À (re)voir

Bonjour
Zut samedi est passé ! Et pas d'article du samedi donc... Pour cause de vacances... Oui je sais les instits (même créatrices) ça a beaucoup de vacances,  et bla bla bla !

Et si vous en profitiez pour revoir les articles dans la catégorie Manger sain :

Clic clic :


En février il y a encore tous les fruits et légumes d'hiver.
Mais cette liste là ne me semble pas parfaitement locale ou alors chacun y cherche ce qui correspond à sa localisation.
Je pense aux... Non non non, petit quiz: trouvez les deux intrus vous même pour la France métropolitaine. Fastoche. 

12/02/2017

Ménage écolo : ma recette multi-usage

Bonjour,  bonsoir
Un peu à la bourre comme d'habitude pour l'article du samedi,  mais ça valait la peine d'attendre car voici une recette miraculeuse pour faire le ménage !


Un produit nettoyant-degraissant-desinfectant-detartrant
à essayer absolument.
100% naturel et quasiment gratuit
(30 centimes le litre, le prix du vinaigre blanc).

Récemment j'ai découvert cette recette incroyablement efficace à multiples usages. Et très agréable à utiliser, je ne m'en lasse pas.
On a même entendu hier à la maison un dialogue inédit :
😵Mais Domi pourquoi tu nettoie le frigo que j'ai déjà nettoyé il y a trois jours ?!?!
- Il y avait une petite tache de jus d'orange.
-😤 Et tu avais besoin de tout renettoyer de haut en bas en sortant tout ?!?!
-Heuuu tant que j'y étais, j'ai continué dans la foulée ...😳
J'ai failli dire "pour le plaisir". C'est pas du tout moi ça,  il va falloir que je me fasse soigner...
Bon une fois l'effet nouveauté passé,  ça ira mieux je suppose.

Avant je nettoyais le plus souvent possible la cuisine avec une peau de citron (clic pour voir). Très simple à réaliser dans l'immédiat et très efficace. Mais moyennement pratique à utiliser.
Un petit défaut: si on n'a pas mangé du citron récemment,  on ne peut pas.

J'utilisais souvent du vinaigre dans la salle de bain ou ailleurs : efficace pour le tartre et la désinfection mais ça ne dégraisse pas et surtout ça sent très mauvais !

Là il s'agit de vinaigre + citron (ou autre agrume) qu'on prépare à l'avance et utilise comme n'importe quel autre produit ménager liquide, très pratique dans un vaporisateur ou une bouteille.

C'est très très efficace !
Pour le tartre : l'acide du vinaigre+celui du citron sont plus efficaces ensemble que tout seuls.
C'est aussi désinfectant (plus ?) que le vinaigre seul.
Les peaux d'agrumes contiennent un dégraissant naturel.
Et grâce aux agrumes ça seeeennnt boooonnn !

Avantage: comme on le prépare à l'avance on en a toujours sous la main.

Il faut :
  • Du vinaigre blanc
  • Des peaux de citron, d'orange, éventuellement de clémentine.
Et c'est tout !

Comme matériel :

  • Des bocaux
  • Une bouteille
  • Un entonnoir
  • Un chinois
  • Un vaporisateur (facultatif).


Mettre du vinaigre dans un bocal (à peu près la moitié).
Au fur et à mesure que vous mangez des agrumes ajoutez les peaux dans le bocal.

Lorsque le bocal est plein,  laissez macérer au fais quelques jours pour que les essences diffusent bien.

Filtrez le liquide avec un chinois, pour le mettre dans une bouteille ou un vaporisateur.
Le vinaigre est devenu jaune-orangé et sent superbon !

Là deux options: on jette les peaux si on en a de nouvelles ou on garde les mêmes pour un deuxième jus.
Personnellement je concentre beaucoup les peaux dans le bocal et je remet du vinaigre plusieurs fois. 

À utiliser avec un vaporisateur ou directement sur l'éponge pour nettoyer/dégraisser/desinfecter :
- évier,  lavabo, baignoire etc
- interieur du frigo
- surface des apareils électroménager etc
- cuisinière (ça degraisse très bien)
- Lunette des wc (ça désinfecte)

Bien mouiller la surface avec le produit. Laisser agir deux minutes. Bien rincer à l'éponge pour qu'il n'y ait pas de traces.
S'il y a du métal ou une surface un peu fragile rincer très soigneusement.

Je l'ai testé aussi sur le sol de la cuisine: nickel. Attention il faut bien rincer !

Au passage, ça sert aussi d'assouplissant.

À mon avis je referai un article lorsque j'aurai exploré toutes les possibilités !


Une prochaine fois je vous donnerai une recette dérivée de celle-ci pour détartrer encore mieux la salle de bains. si vous ne voulez pas la rater abonnez-vous (👈👆en haut de la colonne de gauche) 😉


Et vous vous utilisez quoi comme nettoyant ménager ? N'hésitez pas à commenter.

Bon dimanche !


Sur le thème ménage écolo et économique, articles déjà paru :
Ménage au citron (pour la cuisine). 
- Nettoyer la vitre de la cheminée (on nous prend pour des pigeons !) 

A Venir (abonnez-vous en haut à gauche si vous ne voulez pas les rater ) . 
- crème à récurer au vinaigre blanc(pour la sale de bain, mais pas que)
- bicarbonate : nombreuses utilisations
- vinaigre blanc : nombreuses utilisation
- ne jetez plus les peaux de banane (ménage et jardinage)
- le savon noir (ménage et jardinage)
- ...






04/02/2017

Faire refleurir les orchidées (2) dendrobium

Au printemps dernier je vous parlais de la floraison de mes phalaenopsis que personnellement je trouve très facile à cultiver moyennant quelques règles de base très simples.
 Et je ne suis pas du tout une spécialiste.

En ce moment j'ai une orchidée "bambou" un dendrobium nobile qui refleurit magnifiquement.
On m'avait dit que ça serait difficile de la faire refleurir mais voilà !


Soit j'ai la main verte comme mon père me disait quand j'étais petite (d'ailleurs un de mes livres fétiches c'était Tistou les pouces verts) .
Soit ma maison a un truc,  genre main verte des maisons 😉 .
Soit en respectant quelques règles de base on peut cultiver beaucoup d'orchidées sans être un spécialiste de la chose. Je n'ai pas respecté tous les conseils que j'ai trouvé sur internet, d'autant plus qu'ils varient un peu d'un site à l'autre. J'ai largement simplifié, ne gardant que les règles de base :



Règle 1: Beaucoup de lumière surtout pendant l'interfloraison. (Pour celle-ci comme pour les phalaenopsis)
 Je les place plein sud derrière une fenêtre.  Généralement entre la baie vitrée et le dos du canapé,  ça fait comme une serre.  Le soleil est presque direct en hiver mais les branches nues de la vigne sur la pergola filtrent légèrement. Et l'été la vigne en feuilles leur fait de l'ombre.  En toutes saison il y a beaucoup de lumière dans cette partie de la maison.  et il y fait chaud même en hiver.
Mon coin des orchidées à l'interfloraison: plein sud ! 

Pendant la floraison vous pouvez les déplacer pour les mettre en valeur
 mais pas trop loin d'une fenêtre. Il leur faut encore un peu de lumière



Règle 2 : arroser régulièrement et gardez la motte humide.  Il faut plus d'arrosages que pour les phalaenopsis: un ou deux par semaine. Pendant la période de croissance c'est à dire le printemps et l'été, et la floraison c'est à dire l'hiver. On peut mettre le pot dans un cache-pot car il faut que la motte reste humide entre deux arrosages, mais ne laissez pas trop stagner d'eau au fond. Utilisez de l'eau non calcaire.
 Il vaut mieux les brumiser entre deux arrosages pour respecter les conditions de leur milieu d'origine (forêts humides).

Règle 3: si on veut des fleurs il faut laisser souffrir un peu la plante après la croissance des tiges. Comme dans la nature où elles affrontent une saison sèche. Dès que les nouvelles tiges se stabilisent on espace les arrosages. Et on les reprend lorsque les boutons floraux apparaissent sur ces nouvelles tiges.  Restez attentif à la plante pendant cette période "sèche" espacer les arrosages ne veut pas dire assoiffer. Pour le dendrobium c'est facile à voir: les tiges qui sont en fait de pseudo-bulbes contiennent les réserves de la plante.  Lorsque la plante manque d'eau le tige se "vide" il diminue de diamètre en se fripant verticalement.  C'est le signal d'alarme.

Prenez soin des nouvelles tiges c'est là que viendront les nouvelles fleurs.

Règle 4: Rempoter juste après la floraison mais seulement si la plante prend toute la place (Je n'ai pas encore eu besoin de le faire, ça sera pour ce printemps).
Ils peuvent rester deux ou trois ans dans leur pot d'origine.  lorsque les tiges prennent toute la largeur du pot, les racines prennent toute la place et commencent à sortir.



Pour les autres conseils,  c'est moins rigoureux, ça peut varier d'un site à l'autre alors à vous de voir :

Dans l'idéal il faut les mettre un peu au frais pendant la periode où on reduit les arrosages,  je ne l'ai pas fait.
Théoriquement il faut apporter de l'engrais fréquemmenten été,  je ne l'ai pas fait.

En ce qui concerne le substrat les avis divergent un peu: certains sites conseillent le substrat habituel pour orchidées epiphytes,  d'autres suggerent de rajouter de la mousse pour garder l'humidité ce qui me semble plus logique puisque la mote doit rester humide.
Le mien est carrément dans ce qui ressemble à du terreau normal je ne vois ni ecorces ni mousse... Va comprendre...

Les orchidées bambou sont des plantes épiphytes comme les phalaenopsis c'est à dire quelles ne poussent pas dans de la terre mais sur les arbres.  pourtant apparemment les racines de l'orchidée bambou n'ont pas besoin de lumière directe car elles sont vendues dans des pots opaques contrairement aux phalaenopsis. Et leurs racines ne sortent pas à l'air libre sauf quand il faut les rempoter.

Pour plus de conseils j'ai sélectionné quelques sites qui m'ont semblé sérieux :
- Orchfuture
- Jardins intérieurs
-  Au jardin
-  La planète des orchidées

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Des nouvelles de mes phalaenopsis :
C'est la période creuse mais plusieurs ont déjà refait des tiges florales.


J'ai dû très récemment renoncer à ma "serre" entre le canapé et la baie vitrée à cause de mes nouveaux petits chatons trop petits pour être respectueux du bien-être de mes plantes.  Les petits diables m'ont même plié (presque cassé) une tige florale pleine de boutons,😭 
je l'à redressée tant bien que mal elle s'est ressoudée et les boutons continuent à grossir.   Ouf!


Voici donc leur nouvel emplacement pendant l'interfloraison: dans l'atelier qui est interdit aux chatons (presque rigoureusement).
Au milieu on voit la tige cassée ressoudée



Bon week-end

Et n'hésitez pas à commenter pour partager votre expérience des orchidées ou poser des questions.
😘



28/01/2017

Nettoyer la vitre de la cheminée sans produit chimique (on nous prend pour des pigeons !)

Je ne sais pas vous mais , j'ai une cheminée avec un insert vitré et je ne vois voyais jamais la flamme à cause de la suie déposée sur la vitre.
Je vous jure , je ne triche pas , il y avait vraiment un bon feu dans la cheminée, là !!!!!

Evidemment j'ai essayé d'utiliser des produits du commerce pour nettoyer cette vitre mais j'ai vite arrêté à cause de leur nocivité... et puis on en fout partout , ça dégouline, c'est dégoûtant !
En plus ça coûte cher ces trucs là .

Et puis j'ai découvert une astuce incroyablement simple et gratuite pour nettoyer écologiquement la cheminée. J'ai trouvé ça sur internet , c'était tellement simple que j'étais sceptique avant d'essayer.

Vitre nettoyée en un clin d'oeil  :
13 minutes séparent ces deux photos.
(A gauche on ne voit pas le feu pourtant il est bien là, caché derrière la suie). 

😵
Mais quel est donc cette astuce miracle ?!?!?!
C'est là que vous allez voir qu'on nous prend vraiment pour des pigeons ...

J'ai nettoyé avec 
....... 

de la cendre !
re-😵!!!!
Hé oui, tout simplement le truc le plus gratuit et dispo à côté de la vitre !!! Ça c'est le comble, non ?


Mais pourquoooiiiiii on nous fait croire qu'il faut des produits industriels chimiques pour nettoyer ??!?!?!

Il faut :
- du papier journal (si vous n'en avez pas : une vieille éponge, ou un chiffon à jeter)
- de l'eau
- de la cendre
- un peu de jus de coude.
Total : 0€

Il suffit de mouiller le papier journal (ou à défaut une éponge ou un chiffon),
puis de le tremper dans la cendre dans un coin de la cheminée.
C'est mieux si la cendre est chaude donc pas besoin que la cheminée soit éteinte.
On frotte la vitre
en retrempant le papier dans la cendre de temps en temps.
La suie fond très vite.

Lorsqu'il n'y a plus de suie, la papier journal sec enlève les traces.
Sinon , pour fignoler on passe une éponge humide.
Et voilà !
Ménage 100% écolo et gratuit.

Pensez  à mettre un papier journal en dessous pour protéger le sol . Ça ne dégouline pas comme les produits liquides ou mousseux mais il y a de la cendre encrassée qui tombe. 

Il y a longtemps que j'essaie de me passer de produits polluants, au début je me contentais d'acheter ceux qui étaient annoncés "verts" biodégradables à x% etc, c'est déjà mieux que rien, mais finalement c'etait surtout du marqueting ...  puis j'ai recherché ceux qui avaient un label écologique, là ok mais je me rends compte qu'ils sont pour la plus part inutiles et j'ai décidé de ne plus me faire prendre pour un pigeon . Et maintenant je n'ai presque plus de produits industriels chez moi pour faire le ménage. 
Si, si, c'est vrai : je fais le ménage avec des matériaux naturels pour la plus part sortis de ma cuisine gratuits ou très peu chers : à part la cendre, j'utilise citron, vinaigre blanc , bicarbonate, farine, sel, peau de banane etc...  plus un peu de savon noir et de produit vaisselle.  Et c'est tout !
Ma maison est écolo 😃et mon porte-monnaie m'est reconnaissant 😉


Un article déjà paru :
Ménage au citron (pour la cuisine). 
A Venir : plusieurs articles sur le thème ménage écolo et économique. 
abonnez-vous en haut à gauche si vous ne voulez pas les rater. 
- crème à récurer au vinaigre blanc(pour la sale de bain, mais pas que)
- recette magique pour le ménage (pour tout!)
- bicarbonate : nombreuses utilisations
- vinaigre blanc : nombreuses utilisation
- ne jetez plus les peaux de banane (ménage et jardinage)
- le savon noir (ménage et jardinage)
- ...



21/01/2017

Shampoings bio et naturels

Comme je le disais dans l'article Cosmétiques et produits de toilette alternatifs (1) j'ai trouvé des solutions pour me passer des produits industriels classiques et ma peau et mes cheveux se portent beaucoup mieux (et mon porte-monnaie aussi).



Avec mes cheveux frisés la question du shampoing est un sujet sensible, J'utilisais des shampoings et après-shampoings spéciaux pour cheveux frisés de la marque "je le vaux bien" qui étaient les seuls (croyais-je) à me faire de belles boucles brillantes et bien dessinées.
Ok, j'avais de beaux cheveux avec de jolies boucles le jour du shampoing mais dès le lendemain ils étaient ternes+ boucles rebelles + racines grasses,  et le surlendemain  je refaisais un shampoing ou alors :


Mais ça c'était avant !



Pourquoi est-ce que mes cheveux étaient minables dès le deuxième jour ? 

Pourquoi est-ce qu'avec les shampoings industriels classiques on n'arrive pas à espacer les shampoings sous peine de cheveux ternes/gras/rebelles ? 

Les shampoings comme la plus part des cosmétiques industriels depuis des décennies sont bourrés de produits chimiques au mieux agressifs au pire nocifs.  

Les ingrédients nocifs dans les shampoings :

A éviter.  Lisez bien les étiquettes (attention il y en a parfois dans les shampoings soi-disant naturels). 

Très irritants :  
Ammonium lauryl sulfate
Sodium lauryl sulfate
sodium laureth sulfate
disodium lautreth sulfateDEA / Diethanolamine
Parabens
Parfum
Moyennement irritants mais allergisants :
Cocamidopropyl Betaïne
Disodium Cocoamphodiacetate
Sodium Coco Sulfate

Ceux qui rendent la chevelure lisse mais étouffent les cheveux et le cuir chevelu  (silicones) 
Dimethiconedimethiconolphenyl trimethiconecyclopentasiloxanecyclotertrasiloxanePolysiloxaneTrimethylsilylamodimethicone
(idem mais non silicones)
Polyéthylène glycol (PEG)
Polypropylene Glycol (PPG)
Cellulose
Cross polymer
Quaternium + chiffres



Ces substances peuvent être à la longue toxiques et/ou polluantes mais elles ont aussi des effets pervers, surtout les détergents (Sodium Laureth sulfate etc).  

Les produits agressifs incitent à la consommation.
Les shampoings agressent les cheveux,  il faut ensuite des après-shampoings, des masques,  des lotions etc pour réparer les dégâts.

Et ils créent des dépendances, on devient accro  comme à une drogue car ils ont un effet pervers: quand on se shampouine les cheveux, les produits agressifs ôtent le sébum qui est une protection naturelle du cuir chevelu. Pour compenser, notre corps va en produire beaucoup plus ! 
Resultat racines grasses… et pointes sèches abîmées. 
Ça crée un cercle vicieux, et même une dépendance. 


Ce n'est pas facile de s'y retrouver sur les étiquettes, alors le plus simple pour choisir un produit non nocif c'est de se fier aux labels 
(plus simple ? ...quoi que...)


Les labels :

Choisir un produit labellisé permet de mieux savoir ce qu'on achète. 

Les cosmétiques labellisés sont produits selon des cahiers des charges avec des règles précises concernant le processus de fabrication, les matières premières, les ingrédients transformés etc.
J'avoue que même avec les labels ce n'est pas facile de s'y retrouver ils n'ont pas tous exactement les mêmes exigences et aucun n'est parfait par exemple pour certains on peut avoir du Sodium Lauryl sulfate ou les emballages plastiques (PET) peuvent être autorisés.
Chaque label a ses points faibles mais leurs règles même imparfaites garantissent un grand respect de vos cheveux et de la planète. 
Aucun d'entre eux n'autorise les tests sur des animaux, ils interdisent les OGM et la plus part des produits chimiques y compris les silicones.



Les plus exigeants

cahier des charges stricts :  les ingrédients d'origine végétale ou animale sont 100% bio, les produits chimiques et OGM interdits, emballages écologiques , etc.
Nature et progrès a aussi des exigences sur la gestion environnementale du lieu de production.  


Les plus courants

Un petit peu moins exigeants mais ils garantissent tout de même une proportion de bio,  pour  interdisent les OGM, les parfums synthétiques, les parabens, etc. Ils ont une bonne biodegradabilité.
C'est toujours bien mieux que les shampoings et autres cosmétiques classiques.




Le moins exigeant 

Pour en savoir plus vous pouvez vous rendre par exemple sur le site Ecoconso
ou sur cosmétique naturelle.net


Passer au shampoing Naturel ou bio n'est pas facile car il faut sevrer les cheveux.


Pour passer du shampoing classique au shampoing naturel on a un gros problème: 

Il faut rompre le cercle vicieux. Il faut prévoir une période de sevrage plus ou moins longue selon les cheveux et le shampoing utilisé avant et après.

Une cure de désintoxication en quelque sorte.

Les shampoings naturels ne déposent pas de substances sur le cheveu pour soigner ceci ou cela,  il faut que les cheveux et le cuir chevelu se réhabituent à se débrouiller seuls.  Sauf cas particulier. 

Quand je suis passée au shampoing naturel il m'a fallu tenir bon trois semaines avec des cheveux en paille !

mais maintenant ils sont aussi brillants et les boucles aussi bien dessinées qu'avant.  

Alors armez-vous d'un peu de patience et tenez bon , vous serez récompensé.


Petites précisions pour bien appliquer le shampoing : 
- ces shampoings sont moins détergents donc bien veiller à faire deux applications successives (c'est recommandé aussi pour tous les autres shampoings).  La première application va decoller tout ce qui encrasse le cuir chevelu et les cheveux mais une partie se redépose un peu plus loin. La deuxième application même avec peu de shampoing finit d'emporter tout ça.  
- Deuxieme règle de base: bien rincer en envoyant bien le jet entre les cheveux autant entre les deux applications qu'à la fin.  
Avec les shampoings naturels qui ne sont pas sensés laisser des matières pour traiter les cheveux les cheveux bien lavés font zouip quand on passe les doigts dans la chevelure.  


J'ai trouvé MA solution: un shampoing et après-shampoing bio (et local en circuit court).


Avec eux j'ai les mêmes boucles qu'avec les shampoings spéciaux pour cheveux frisés de la célèbre marque "je je vaux bien" mais dans le respect de la planète, de moi-même et de mon porte-monnaie !

  

Un gel-douche/shampoing bio de la marque Biosens (voir le lien en bas) à 11,78€ le litre. Label ecocert.
J'avoue qu'il a un des ingrédients de la liste noire ci-dessus en toute petite quantité,  autorisé par le label écocert. Mais 98% des ingrédients sont d'origine naturelle (si j'en trouve un autre à 100% je prends !) et 10% du total issus de l'agriculture bio (le chiffre est petit car c'est sur le total et il n'y a pas que des éléments d'origine végétale : 
eau...). 

Je n'utilise plus d'après-shampoing mais un démêlant sans rinçage de la même marque.10,11€ les 150 ml. Label nature&progrès. 99% des ingrédients sont d'origine naturelle et 30% du total issus de l'agriculture bio.








Avec ce combiné shampoing+démêlant mes boucles sont bien dessinées comme avec les meilleurs des shampoings industriels classiques mais en mieux car ils sont plus faciles à coiffer et beaucoup plus doux et légers

Mais c'est pas tout !Maintenant ils regraissent moins vite,  je peux espacer les shampoings: Avant c'était pas top dès le deuxième jour et la cata le troisième, maintenant j'ai potentiellement divisé par deux la fréquence (même si j'ai tendance à continuer par habitude).

Voici des photos prises le troisième jour après le shampoing (j'aurais facilement pu me passer du petit foulard car les boucles étaient encore jolies.)
  





Cela ne coûte pas plus cher d'utiliser du shampoing bio ou naturel avec un label.


Comparons ce qui est comparable : un produit de bonne qualité avec un autre produit de bonne qualité. 

C'est à dire 
- d'un côté un produit de bonne marque dans une gamme spécifique pour cheveux gras ou secs ou frisés ou etc.
- de l'autre un shampoing bio ou naturel.

1) Les shampoings 

- Les shampoings classiques sont en petits flacons généralement 250ml , parfois 400ml. Si on rapporte le prix au litre ils sont au minimum à 13€ (en tout cas ceux que j'utilisais avant sont entre 13 et 17€ le litre)

- si on achète un shampoing bio à La Vie Claire par exemple ça commence à 16€ le litre pour un shampoing simple , beaucoup sont à une 20aine d'euros. C'est un peu plus cher qu'un shampoing classique (ou carrement plus car ça peut monter jusqu'à 42€ pour un shampoing spécifique !). 

_ _ _  MAIS le mien acheté en circuit court en flacon de 1 litre : 11,78€ !!!!!  C'est beaucoup beaucoup moins cher !!!!


2) Pour les après-shampoings c'est plus difficile de comparer : le démêlant que j'utilise est un peu cher au litre mais on en met que quelques gouttes. Le flacon de 150 ml qui coûte 10.11€ me dure un nombre incalculable de shampoing au moins 2 mois. Difficile de trouver quelque chose de semblable dans le commerce classique mais une chose est sûre, je dépensais beaucoup plus en deux mois avec mes anciens après-shampoings !

Je suis allée un peu voir sur internet les prix des après-shampoings naturels et/ou bio pour les comparer aux après-shampoings classiques de qualité: les deux peuvent être à des prix comparables mais la fourchette est très large pour les bio.

Donc 
- les shampoings et après shampoings bio ou naturels peuvent coûter plus chers que des shampoings ou après-shampoings classiques comparables. 
- on peut généralement se passer des versions spécifiques pour cheveux gras, secs frisés etc... les versions simples conviennent très bien à tous les cheveux. Donc pas besoin de prendre les plus chers (contrairement aux marques classiques). Et là on redescend à des prix comparables aux marques classiques. 
- Si on considère le fait que on peut en utiliser moins (moins souvent et pas besoin de tas de trucs à côté pour réparer les dégâts) : ça commence à faire un peu moins cher que les marques classiques.
- Et si on achète ces produits bio ou naturel en circuit court ça devient carrément moins cher !!!!  



A vous de chercher autour de vous la solution qui vous convient : le shampoing qui vous convient, le label qui vous convient, le distributeur qui vous convient. Si vous voulez éviter les magasins bio trop chers renseignez-vous sur les groupements d'achats, les formules de distribution novatrices, Il y a très certainement des endroits près de chez vous . 
Sinon, parfois au détour d'une boutique on trouve des produits locaux bio ou naturels

Si vous connaissez des marques labellisées, des boutiques, des sites internet etc pour trouver des produits naturels ou bio intéressants je serais heureuse que vous nous partagiez vos coups de cœur, astuces et filons en commentaires.

Voici mes coups de cœur :

On peut commander par internet La marque Biosens . Elle est diffusée en magasin dans la région (Var, bouches du Rhône...) dans les La Vie Claire, Cabesto etc.
Si vous êtes dans le var à Saint Maximin il y a Tout Nat Saint Max  qui fonctionne  en groupement d'achat bio, local ou équitable. voici aussi leur page facebook on y trouve la marque Biosens.


Abonnez-vous case en haut de page à gauche) pour ne pas rater les articles à venir:
- produits naturels que l'on peut utiliser en complément : Henné, citron, bicarbonate, huile de coco.  
- les shampoings et autres cosmétiques à fabriquer soi-même.